colloque Belle-Isle 24 sept 2011 004bis

 

L'urbanisme civil et religieux

sous le maréchal de Belle-Isle

C'est sous ce titre que l'association Renaissance du vieux Metz et des pays lorrains a organisé, en partenariat avec l'Académie nationale de Metz et la SHAL, la deuxième séance consacrée à l'illustre Gouverneur de Metz.

Les travaux, présentés par M. Alphonse Schneider, président de RVM, ont été suivis par une assemblée nombreuse, plus de 220 participants, installés dans les confortables fauteuils de l'Hôtel de Région.

Mme J.M. Demarolle a évoqué les découvertes archéologiques faites à Metz à l'occasion des grands travaux du XVIIIe siècle, décrites par dom N. Tabouillot, Brocq et Cajot. Elle s'est spécialement attardée sur une élégante et vaste mosaïque volée la nuit même de sa découverte mais qui avait fort heureusement été dessinée entre-temps. 

M. J.L. Jolin  a ensuite commenté le développement de la ville et les idées d'urbanisme à visée militaire de Belle-Isle, jusqu'à la réalisation monumentale de la place d'Armes par l'architecte Blondel sous les ordres du maréchal d'Estrée, son successeur.

M. G. Michaux a décrit avec passion l'évolution des relations politiques entre la France et la Lorraine au XVIIIe siècle, évoquant  les liens étroits qui unissaient Metz et Nancy, sous l'influence de Stanislas et Belle-Isle, deux personnalités aussi fortes l'une que l'autre, certes unies au service de leurs cités  mais aussi par des liens familiaux.

M. Ch. Jouffroy a terminé la journée en présentant l'état actuel du projet de plaque qui doit être élevée à la mémoire du duc de Belle-Isle sur la place de la Comédie, une plaque de 70 cm en bronze placée sur un socle en pierre de Jaumont à coté du bassin au centre de la place. Il invite dès maintenant à l'inauguration de ce monument qui devrait, du moins l'espère-t-il, avoir lieu avant la fin de l'année.