Résumé de la communication

du 4 novembre 2010

de M. Arsène FELTEN, membre correspondant

Une des légendes les plus tenaces concernant la gare de Metz-Ville est qu’elle a été conçue par et pour les militaires. Tous les ouvrages ou articles paraissant actuellement l’affirment. Les causes en sont multiples : attribution aux militaires de préoccupations qui ne sont pas les leurs, confusion entre gare et infrastructures ferroviaires du nœud messin, oubli du contexte géopolitique de l’époque,….

Le développement du réseau ferré, du trafic tant voyageurs que marchandises et le rôle militaire de la place forte rendent la gare en cul-de-sac de 1878 inadaptée et insuffisante.
La décision de démanteler les fortifications de la ville rend
possible la reconfiguration du réseau ferré de l’agglomération messine en créant une gare de passage pour les voyageurs, une gare marchandises distincte et des lignes nouvelles. Dans ce contexte, la gare voyageurs de Metz-ville est conçue, selon les critères mis en application en Allemagne depuis deux décennies : monumentalité, grands volumes, séparation des différents flux routiers et internes.

Modèle achevé de cette démarche originale, en rupture avec les pratiques françaises, la gare de Metz-Ville n’est pas la préoccupation des militaires qui ont conçu depuis des décennies un réseau mosellan adapté à leurs besoins, mais la reconfiguration des infrastructures de l’agglomération messine a retenu toute leur attention.

Metzbahnhofel08