Résumé de la communication

du 14 octobre 2010

de M. Christian PAUTROT, membre associé libre

 

Hormis la montagne vosgienne et quelques rares falaises où la roche nue affleure, l’ensemble de la région lorraine ne laisse voir à sa surface que des formations superficielles, produits meubles constituant le support de la végétation. Ces formations sont l’aboutissement de processus variés qui ont tous en commun le fait de diviser des roches-mères cohérentes en éléments de taille variables qui seront ou non transportés à des distances plus ou moins importantes de leur lieu d’origine.

Les formations superficielles sont en fait un extraordinaire résumé de l’histoire géologique d’une région. Ce sont elles qui en outre donnent à la Lorraine cette palette de teintes parfois étonnantes qui rappellent  au voyageur que le fer y est omniprésent. Elles sont enfin le support incontournable de l’activité humaine qui trouve en elles les éléments indispensables à l’agriculture et maintenant, une source importante de granulats dans une société éminemment consumériste.

GEOGRAPHIE_0020_GEOLOGIE