Mireille Chazan, membre correspondant a fait paraître

Mireille_Chazan

«Ce volume rassemble 16 études portant sur l'historiographie médiévale du Xe au XVIe siècle : 4 d'entre elles sont consacrées à l'historiographie française ; 8 autres s'intéressent à des textes écrits par des auteurs messins ou en relation avec Metz ; 4 études enfin traitent de la façon dont on écrit l'histoire au Moyen Âge et plus particulièrement de la méthode critique des historiens. L'historiographie médiévale est envisagée ici non comme l'oeuvre de naïfs chroniqueurs, ni comme un ensemble de sources à la disposition des chercheurs contemporains, mais comme le résultat de l'effort de clercs et de laïcs érudits pour donner du passé, et d'un passé qui peut remonter aux origines de l'humanité, une représentation qui soit pour ses lecteurs lumière de vérité et école de vie. Avec les moyens techniques de leur temps dont ils connaissent parfaitement les limites, ces historiens ont produit des chroniques, des histoires, des gestes et des Vies, plus ou moins savantes, plus ou moins engagées dans leur temps et leur milieu, qui permettent d'entrer de plain-pied dans le champ de la culture médiévale.»

Dans sa préface, le professeur Bernard Guenée, membre de l'Institut, souligne l'importance de la thèse de doctorat que Mireille Chazan consacra à Sigebert de Gembloux, écolâtre à Saint-Vincent de Metz au XIe siècle, avant d'ajouter : «Par le plus heureux des hasards, Mireille Chazan, née sous le soleil du midi, formée à Strasbourg, s'est retrouvée un jour assistante à l'Université de Metz. Sa passion pour [Sigebert de Gembloux] a fait d'elle une Lotharingienne, ardente à mieux connaître les richesses de l'historiographie messine» et à les faire partager à ses lecteurs.

Références : Mireille Chazan, Études d'historiographie médiévale, Metz : Centre régional universitaire lorrain d'histoire, site de Metz, 2008. ISBN 2-85730-040-9 - 40 euros.